hdp-vegetarisme.jpg

Société Doksa distributeur du système de filtration de l'eau CRISTALLIN SystemFiltration écologique de l'eau CRISTALINN System® distribué par la société DOKSA. Garantie 10 ans.

Une alternative aux adoucisseurs et osmoseurs : une eau pure et débarrassée de son calcaire par filtration naturelle.
Les eaux naturelles sont susceptibles, par des phénomènes assez complexes, de développer des réactions conduisant à la floculation du carbonate de calcium.
Ces dépôts carbonatés s'incrustent sur les parois intérieures des canalisations sous forme de tartre insoluble dans l'eau (calcite).
Ces phénomènes d'entartrage se produisent d'autant plus forts que la température est élevée et, conduisent progressivement à l'occlusion des tuyauteries.
Il en résulte des dysfonctionnements, sans parler des problèmes de corrosion et des pertes d'énergie calorifique générées proportionnellement à l'épaisseur de la couche de tartre.

Le fonctionnement
Le circuit de l'eau : L'eau passe d'abord par un pré-filtre qui la purifie des micro-sédiments.
Ce filtre est autonettoyant. Puis il entre une sphère.

1. L'eau entre dans le filtre
2. Grâce à la détente, il y a chute de la vitesse.
3. Le passage par la première couche de roche volcanique, émulsionne l'eau de distribution et la purifie.
4. La circulation de l'eau dans une deuxième épaisseur de roche volcanique, cristallise le calcium et le magnésium en cristaux d'aragonite.
5. Le passage dans la dernière couche, composée de charbon actif élimine le chlore, certains pesticides et métaux lourds ainsi que les mauvaises odeurs.
6. Après la seconde détente. Il y a une nouvelle chute de la vitesse. Les gaz en suspension dans l'eau sont libérés.
7. Evacuation des mauvais éléments de l'eau via la cheminée de dégazage. Les sels minéraux contenus dans l'eau sont stabilisés grâce à l'évaporation des gaz. Le système révolutionnai re de dégazage : ce système enlève le gaz carbonique contenu dans l'eau, ce qui évite la formation du tartre; le chlore gazeux s'évapore également tout comme l'azote-ammoniacal.
8. Un tourbillon (vortex) dynamise l'eau comme l'eau d'un torrent. L'eau retrouve sa capacité d'échange. Retour de l'eau dans le circuit domestique.

 

Principe
Le passage dans la roche volcanique ne permet aucun agglutinât de calcite, le calcaire reste en suspension dans l'eau dans les circuits en pression et ne peut plus s'incruster.
Ce passage sous pression induit une modification de la structure des petits cristaux préformés de carbonate de calcium qui les rend non incrustants.
Ces corps deviennent des structures stables et régulières qui ne peuvent alors plus s'agglutiner entre elles, même à très haute température. En effet, dans l'eau chaude, elles continuent de s'accroître mais de façon homogène et par conséquent, ne se déposent plus dans les tuyauteries et sont évacuées à la sortie du réseau.
Le phénomène fonctionne aussi en phase vapeur : pas de tartre dans les marmites à pression (cocotte minute).

Avantages
Avantages pour l’habitation
Les installations restent propres : le calcaire ne se forme plus.
Ce principe permet également le détartrage des appareils ménagers (machine à laver, lave-vaisselle, cumulus…), de la tuyauterie et des circuits fermés (chauffage), tout en respectant les canalisations.
Elle n’est pas agressive pour les installations.

Avantages pour l’environnement
Une consommation saine : pas de rejet de sel dans la nature, et pas de sur- consommation d'eau pour nettoyer le système.
Fini les bouteilles d’eau à porter et le plastique gaspillé.

Bienfaits pour soi
Une eau pure et dynamisée au robinet : le cycle de l’eau est reproduit dans son état naturel par filtration et vortex (tourbillon) : l’eau a une qualité exceptionnelle. L’eau garde les minéraux et oligo-éléments indispensables à la santé, elle peut être consommée en toute confiance.
L'eau est proche de la qualité de l'eau à sa source. L’eau est douce au contact de la peau : l’eau est débarrassée de son chlore, elle est ainsi bénéfique pour la peau et les cheveux lors du lavage. Le chlore assèche et peut rendre la peau sujette à des eczémas.
Ce système de filtration est une alternative écologique (100% naturel) aux adoucisseurs d’eau.
Il n’utilise pas de sel : il ne concentre pas de sodium dans l’eau qui rend celle-ci imbuvable sans ajout d'osmoseur.
Il remplace donc l’ adoucisseur d’eau, le purificateur et l’osmoseur, et ceci sans électricité, ni injection de Co2.

Changement des filtres
Qui dit système de filtration dit remplacement des filtres, celui-ci s’effectue tous les 140m3 (140.000 l d’eau).

Qui peut vous aider pour une filtration écologique, alternative aux adoucisseurs ?

Eurl DOKSA
L’Eurl DOKSA est une jeune entreprise située en Lorraine. DOKSA est né de la volonté de proposer à un large public (privé ou entreprises) des produits respectueux des individus et de la nature.
Son objectif est d’offrir des produits certifiés, et ayant fait leur preuve.
Ainsi pour la gamme eau, DOKSA, propose la filtration écologique de l’eau. (Alternative aux adoucisseurs, osmoseurs…)

Moins nocive pour l’homme et son environnement, mais également moins couteux qu’un adoucisseur classique. La démarche générale est d’offrir une diversité tout en valorisant la production locale; et en favorisant également la production nationale ou de nos proches voisins afin d'assurer un suivi de qualité.

Contact

Eurl DOKSA
3, rue de Lorraine
57530 REMILLY
France
Tél : 03 87 63 93 12
Tél. mobile : 06 29 47 60 34
http://www.doksa.fr

Découvrez KALAWEIT

Association Kalaweit pour la protection des gibbons en Indonésie

L’association Kalaweit (loi française 1901) a été créée en France en 1997.
Son objectif est la sauvegarde des gibbons et de leur habitat en Indonésie.
C’est aujourd’hui le plus grand projet de sauvegarde des gibbons au monde.
En Indonésie, les forêts sont mises à mal par l’extraction de bois exotiques et surtout par la production d’huile de palme.
Les jeunes gibbons sont capturés pour devenir des animaux de compagnie mais vers 7 ans, âge de la maturité sexuelle, l'animal devient agressif et est tué.
Au moment de la capture, les parents ont eux-mêmes été tués.
Le gibbon et l'orang-outan sont en danger d'extinction, mais contrairement à l'orang-outan, il n'existait avant l’action menée par Kalaweit, aucun programme de sauvegarde des gibbons à Bornéo et à Sumatra.
Si rien n’est fait, les forêts auront disparu des principales îles indonésiennes, d’ici 2030 et avec elles, leur faune et leur flore uniques

http://www.kalaweit.org